Ce matin avait lieu la restitution de notre histoire d’école dans le collège de La Grange aux Belles à Paris. Séquence émotion !

une-ile-juste-parfaite-CouvBrigitte Barrachina la professeur de lettres et Christiane Guégan la documentaliste m’avaient donné rendez-vous ce samedi pour présenter aux élèves et à leurs parents « Une île juste parfaite ». Dans le réfectoire du collège, face à l’écran, l’assistance silencieuse a découvert le livre élaboré avec beaucoup de persévérance et de passion par la classe de 5eB. La version IBA est en soumission chez Apple, et la version web en fabrication chez l’agitateur d’images préféré de La Souris Qui Raconte ! Sortie(s) prévue(s) fin de semaine prochaine et début juillet !
Le livre s’est refermé sur des au revoir touchants emprunts de fierté ! L’expérience a été magique, merci à Adil, Amin, Amy, Christine, Cidalia, Djaka, Fatoumata, Kadidja, Kadietou, Kaihui, Loïc, Manon, Mohamed, Nohaïla, Sabrino, Sarah, Steven, Tessa et Yannick pour avoir fait preuve de tant d’imagination.
Un grand merci également à Lecture Jeunesse pour son implication sur le livre et la lecture des adolescents et des jeunes adultes. Voici en substance ce qu’écrit sa directrice Sonia de Leusse (à retrouver dans « Une île juste parfaite ») :

Conçu pour aider les élèves à lire et à diversifier leurs lectures, à se repérer dans les publications numériques et l’architecture des documents, leur permettre de rédiger un texte, et leur donner confiance en eux en valorisant leur création personnelle, ce projet a été mené tout au long de l’année 2013-2014. Par une approche pédagogique transversale (arts graphiques, maîtrise de la lecture et de l’écriture, appropriation des potentialités du numérique), et à l’aide de sélections de livres qui leur ont été proposées (bandes-dessinées, textes patrimoniaux, actualité éditoriale jeunesse), les collégiens ont élaboré la trame de l’histoire, rédigé l’intégralité des textes, conçu les personnages, imaginé et dessiné le cadre et les univers de ce livre en travaillant individuellement et en groupes.

Présentation de la matinée
Présentation de la matinée
L'assistance attentive
L’assistance attentive
Projection de « Une île juste parfaite »
Projection de « Une île juste parfaite »
Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

On avance… on avance… et vous pouvez être fiers de vous, élèves de 5e du collège Grange aux Belles !

Depuis le 11 avril dernier, l’écriture des textes est terminée et les images également… enfin presque. Les séances d’illustrations, supervisées par Thanh Portal, ont donné de très beaux résultats, que je ne saurais dévoiler ici (encore un peu de patience). Cinq illustrations, élaborées avec beaucoup d’imagination et de détermination par chacun des groupes, viendront ponctuer les récits homériques de nos aventuriers navigateurs vers les îles de l’Uniformité, des Vents, des Arbres, du Feu et du Métal et enfin de l’Eau et de la Glace. Après les trois séances d’illustration prévues au programme (une quatrième a été ajoutée pour la couverture), deux rendez-vous tout aussi excitants attendaient les élèves : la prise en main d’iBooks Author (IBA).

La présentation/explication d’une pré-maquette, réalisée dans IBA par les soins de La Souris Qui Raconte, était l’objectif de la première séance. A partir des fichiers sources réalisés par les élèves (textes et images) nous avions préparé une mise en page et leur avons expliqué comment nous nous y étions pris. Création d’un fichier de travail. Importation du texte (en choisissant le bon fichier avec la bonne extension en .doc ou .docx tout en allant le chercher dans le bon dossier — d’où l’importance de bien ranger ses affaires), où choisir la police de caractère, comment en changer la taille, la couleur. Création d’un bloc image. D’un widjet (pas vraiment d’équivalent en français à part gadget — qui est aussi un anglicisme) à l’intérieur duquel on peut mettre des éléments animés ou sonores. Utilisation de « l’inspecteur »… Bref, l’heure est passée à toute vitesse ! Pour prolonger la première séance, la seconde se devait d’impliquer les élèves : 1) je te montre, 2) tu restitues !

Je les ai donc invité à s’exercer au CDI afin de reproduire ce que nous avions vu ensemble à la première séance. Mardi dernier, la classe divisée par deux en horaires décalés, a travaillé en demi-groupe (4 ou 5 élèves par poste) sur  deux iPads raccordés à deux Macs. Je leur ai demandé de créer un nouveau fichier et de reproduire la page d’introduction de leur livre. Textes, images, alpha instantané, couleur, premier et arrière plans… A quatre, ils ont su retrouver les explications données le 22 mai. Leur intérêt et l’envie de bien faire étaient touchants ! Les élèves ont fait preuve de beaucoup de pertinence, en se rappelant les uns aux autres, ce qu’ils devaient faire pour obtenir tel résultat ou tel autre, inévitablement au rythme du néophyte. Trop bien… mais trop court ! Une ou deux séances supplémentaires sur IBA nous auraient permis d’approfondir les widgets, ce qui est quand même très fun dans IBA !

Une fois qu’un livre numérique est écrit et illustré, que le principe graphique est trouvé, que l’on s’est décidé sur les animations et interactions, il lui manque encore toute la partie audio. Aujourd’hui donc, direction Grange aux Belles, pour la séance d’enregistrement. Dans une histoire d’école de La Souris Qui Raconte, se sont les élèves qui lisent ! Sept lectures. Les 5 îles plus l’introduction et le dénouement. Une dizaine d’élèves volontaires ont prêté leur voix, qui à la Reine, qui au Roi ou aux navigateurs. Dans une salle à l’acoustique douloureuse pour un ingénieur du son, les conteurs ont enchainé leurs récits dans des lectures appliquées. Même si on a pu sentir un peu de trac, ces jeunes là ont lu avec cœur, en y mettant le ton, un peu vite parfois mais avec une constante, l’envie de bien lire !  Une belle après-midi, gratifiante pour tous !
Maintenant reste la technique. Couper, monter, équilibrer… mettre quelques effets ou musique, et donner à ce livre la voix de leurs auteurs !

GAB-ENREGISTREMENT

Crédits photos Lecture Jeunesse & LSQR
Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

Le 10 janvier dernier, je relatais notre présentation de La Souris Qui Raconte aux élèves de 5e du collège Grange aux Belles du 10e arrondissement de Paris. Si je n’étais pas encore revenue dessus, c’est qu’il n’y avait pas vraiment matière. Aujourd’hui, si ! Les principaux protagonistes, élèves et enseignantes, ayant bien avancé sur l’élaboration globale du récit, il était temps de se retrouver pour la première séance d’illustration.

Le livre est en passe de s’écrire et je vous en livre le « pitch » :

Situation initiale : La reine est morte. Elle a laissé à son époux une ultime lettre contenant ses dernières volontés. Elle souhaite que le roi trouve, pour sa dernière demeure, une «île» où les hommes vivent dans la paix et l’harmonie. Des émissaires vont partir à la recherche de cette île « juste parfaite ». Chacun reviendra faire son rapport au roi.
Chaque chapitre correspondra à une île.

• L’Ile Forêt/Saisons

• L’Ile de l’Eau/de Glace

• L’Ile des Vents

• L’Ile « Tour » / de l’Uniformité

• L’Ile de l’Acier / du Feu

Dénouement.

Si la phase d’écriture est entièrement supervisée par le professeur de Français, Brigitte Barrachina, il était nécessaire de trouver du renfort pour la partie illustration, le professeur d’art plastique n’ayant pas pu rejoindre le projet.
Le défi à relever, faire réaliser par les élèves (pas forcément à l’aise sur ces questions) les 5 tableaux principaux, avec leurs personnages, qui viendront eux-mêmes illustrer une carte globale localisant les différentes îles. Les recherches iconographiques préliminaires ont été facilitées par  Christiane Guégan, documentaliste, avec la consultation d’un certain nombre d’ouvrages du CDI dont elle a la charge. Sonia de Leusse-Le Guillou (Lecture Jeunesse) m’a demandé de l’aider dans la recherche de l’illustrateur. Nous avons donc fait appel à une illustratrice domiciliée en région parisienne (plus pratique) Thanh Portal dont le trait, empli de poésie naïve me semblait tout à fait adéquat pour ce travail.

Aujourd’hui donc, sur une tranche horaire de deux fois 50 mn (qui s’est en fait déroulée non stop), Thanh a pris en main les 5 groupes d’élèves (un par île), pour leur donner des clés simples dont ils puissent s’emparer pour avancer de leur côté pendant les vacances de printemps qui démarrent ce soir à Paris. Chaque groupe a travaillé sur le fond (le décor) ; comment il voit son île. Cette représentation émanait d’une profonde réflexion élucubrée à bâtons rompus en cours avec Brigitte Barrachina. Aidés de gouache, pinceaux, ciseaux, crayons (le moins possible), magazines à découper, les 5 groupes ont tenté de reproduire l’image propre à leur île. Le groupe Forêt/Saisons est allé dans la collecte de détails précieux, soigneusement découpés. Le groupe Acier/Feu brûlait de dessiner les lettres du mot F-E-U incandescent. Le groupe Uniformité a illustré un très beau visage avec en sous titre le mot « Clone »… Bref, chaque groupe s’est montré très inventif, bravant courageusement ses craintes de la page blanche.

Ce fut intense et très constructif. Même si parfois l’ensemble manquait un peu de rigueur !

Deux autres séances d’illustration nous attendent encore. Ensuite, avec les textes et les lectures, il faudra mettre les nombreux ingrédients du livre dans la grande marmite magique où bouillonne, depuis plusieurs mois maintenant, toute la bonne volonté des membres de l’équipe et la grande curiosité des élèves. Il en sortira sans aucun doute un ouvrage délicieux, publié en livre numérique web, estampillé La Souris Qui Raconte, et en livre numérique pour tablette réalisé avec IBA (iBooks Author).

Grange aux Belles-1Sonia de Leusse-Le Guillou présente Thanh Portal à la classe
Grange aux Belles-2Thanh explique aux élèves en quoi va consister la séance.
Grange aux Belles-3Le groupe Eau/Glace
Grange aux Belles-4Le groupe Forêt/Saisons

Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

La Grange aux Belles, un joli titre pour un livre non ? Si vous me suivez un peu, vous savez déjà que ce titre est en fait le nom du collège où nous préparons la réalisation de notre deuxième livre dans la collection Histoires d’écoles !

Hier, jeudi 9 janvier, nous avons enfin rencontré les élèves de la classe de 5e. Je vous avais déjà parlé de ce projet début novembre. Hier donc était le grand jour, la présentation de La Souris Qui Raconte dans la belle salle attenante au CDI (un CDI que bien des écoles pourraient envier).
Sonia de Leusse-Le Guillou de Lecture Jeunesse nous a d’abord présenté Michel et moi-même et j’ai ensuite expliqué aux 20 paires d’yeux fixés à l’écran du rétro projecteur, ce qu’est une maison d’édition 100% numérique ! On parle d’une jeunesse connectée, accro aux écrans, zappeuse… force a été de constater que nous avions surestimé leurs connaissances en matière numérique. Ils ne savent évidemment pas faire la différence entre un livre web, une application ou un ebook et les questions de format et d’extension de fichier leur passent par dessus la tête, ce fut une petite surprise ! Non les « digital native » n’entendent pas grand chose à ces questions là, et s’ils pratiquent et consomment, cela ne veut pas dire pour autant qu’ils soient en mesure d’expliquer comment les choses s’orchestrent.
La deuxième partie du rendez-vous, plus visuelle et pratique, concernait la mise en parallèle de la version web Vs appli de Conte du haut de mon crâne. Elle s’est avérée beaucoup plus interactive et leur intérêt était évident !

Ce fut un bon moment d’échange (toujours impressionnant, pour eux comme pour moi), et s’ils n’ont pas tout compris, ils ont intégré des notions sur lesquelles nous reviendrons au fil de nos rencontres.
Ils vont maintenant travailler sur l’élaboration du texte avec leur professeur de Français Madame Barrachina, et je gage qu’il en sortira des choses merveilleuses, car il y a de l’envie dans ces têtes là !

La salle de réunion du CDI

 La salle de réunion du CDI Grange aux Belles

De gauche à droite Christiane Guégan Brigitte Barrachina Sonia de Leusse-Le Guillou

De gauche à droite, Christiane Guégan, documentaliste
Brigitte Barrachina, professeur de Français,
Sonia de Leusse-Le Guillou, Lecture Jeunesse

Explications de Christiane Guégan

Explications de Christiane Guégan 

Projection de la BA de Louise ou la vraie vie

Projection de la BA de « Louise ou la vraie vie » 

 

 

 

 

Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone