Savez-vous où se trouve l’Equateur ?
Pas celui qui divise notre monde en deux à mi-chemin de ses pôles, mais le pays ? Avant d’être contactée par Lise Goussot, responsable de la médiathèque de l’AF de Quito (capitale de l’Equateur), je ne le savais pas. J’ai donc regardé sur une carte, et j’ai découvert un tout petit pays coincé entre le Pérou et la Colombie.
Petit mais avant-gardiste en Amérique du sud !

 

Voilà un peu plus d’un an, Lise Goussot, m’exposait son projet de création d’un album numérique :

J’avais découvert La Souris Qui Raconte à l’époque où elle se trouvait sur la Culturethèque et avais été enchantée par votre production.
Nous sommes en train de monter un projet de création d’un album numérique avec des artistes locaux, et je me pose des questions sur la partie technique et sur la possibilité d’un partenariat avec vous.

Aujourd’hui il est temps de vous dévoiler ce projet qui sera mis en ligne en libre accès sur le site de La Souris Qui Raconte et également disponible sur la Culturethèque de Quito début 2019.

Le livre « La tristesse de l’oiseau bleu » sera bilingue Français/Espagnol (La tristeza del pajaro azul) et lu dans les deux langues. Les artistes locaux retenus sont Kevin Cuadrado pour les textes et Maria del Carmen Herrera pour les illustrations. Il s’agit d’un conte équatorien, où la préoccupation écologique est très prégnante. Un album que je devrais aller présenter à Quito si tout se passe comme prévu, avec conférences ou tables rondes autour des questions sur le livre numérique. Je m’en réjouis évidemment et ne manquerai pas de vous tenir informés.

Kevin Cuadrado – Maria del Carmen Herrera

29 | 08
2017

Alors que la rentrée littéraire figure déjà dans tous les magazines concernés par la littérature, La Souris Qui Raconte fait elle aussi sa rentrée. Et pas seulement numérique !

Ma rentrée colère, écrit par Eric Sanvoisin et illustré par Anna Obon, narré par la voix très spéciale de Robin Sevette va connaître un prolongement inédit pour les éditions La Souris Qui Raconte. Il sera papier. Un « vrai » livre, avec des pages et de l’encre (dont je n’ai jamais aimé l’odeur). C’est une première qui fait un peu peur comme toutes les premières mais qui sera soutenue par mes amies de L’Apprimerie qui elles, depuis bientôt deux ans, savent bien ce que sentent leurs livres !
Ma rentrée colère papier sera imprimé en 68 pages et l’ebook sera inclus avec l’achat du livre papier, pour conserver ce qui en fait, au-delà du texte et des images, son unicité absolue ! La lecture par Robin !

C’est un saut dans le grand bain, avec des jolis brassards puisque L’Apprimerie co-édite cet ouvrage et s’occupe de la partie distribution libraires. Ce à quoi, en bon éditeur 100% numérique, je n’entends rien ! J’espère que le livre papier rencontrera le succès qu’il mérite, car le thème abordé de la trisomie 21 est un sujet difficile. J’ai d’ailleurs été bien contrariée à l’annonce de mon exclusion du prix Handi-Livres avec la version ebook. Ma déception était surtout une déception par procuration. J’aurais tellement aimé que Robin soit nominé. Cette histoire, avec les jolis mots d’Eric, c’est la sienne, et aussi celle de tous les enfants trisomiques dont Robin s’est fait le porte parole le temps d’une très belle lecture !

Voilà donc… nouvelle vie pour ce petit chef d’œuvre d’humanité et notre Loïc, qui cumule rentrée au CP et rentrée littéraire.

Sortie prévue en septembre
Sortie prévue début octobre

23 | 01
2017

Nouvelle année, nouveau programme, et si le mois de janvier touche presque à sa fin, 2017 compte encore 341 jours !

J’en ai déjà largement parlé, mais dès que l’occasion se présente, j’en remets une couche. Le HTML5 devient la norme chez La Souris Qui Raconte, et les 5 publications de l’année seront dans ce standard*.

story_1_1
Le 10 février verra la sortie de « Le drôle de chat qui mord » écrit par Pauline Sauveur, illustré par Giovanna Gazzi et lu par Cécile Givernet. Un texte qui aborde la question du deuil avec une grande poésie et une belle délicatesse. L’œuvre sera sublimée par le très beau travail de Prakash Topsy à l’animation et celui de Pierre Canthelou au développement. Comme on ne change pas une équipe qui gagne, et que le duo Topsy-Canthelou s’est inscrit sur la durée depuis « PCR Company » ils s’affaireront de concert à l’agitation des images.
« Léon et le géant » écrit par Cécile Givernet, qui passe ici de l’autre côté du miroir en tant qu’auteure, aborde le thème de la séparation avec un Léon ronchonchon qui doit affronter un énorme géant avant de retrouver sa maman ! Les images sont de Julie de Terssac. Je vous fais la primeur d’une première illustration. Il est mignon Léon, non ? C’est Thierry Ragueneau qui sera la voix du livre sur une musique composée spécialement pour l’occasion par Vincent Munsch (une première chez LSQR). Sortie prévue le 7 avril.

1-4

Puis le 9 juin, j’aurai le grand plaisir de publier sur le site de La Souris qui Raconte « Le prénom du monde » un livre de commande écrit par Cathy Dutruch et illustré par Claire Fauché. Publié en 2015 sur le site de la maternité qui me l’avait commandé, et avec l’accord du commanditaire et de Cathy et Claire, le livre sera proposé dans son intégralité gratuitement sur le site. Il sera lu et mis en musique pour une seconde jeunesse !
En septembre, une histoire à inventer, « Les 8 recettes magiques de la forêt des contes » écrit par Camille Berta et illustré par Julie Eugène, enchantera toutes les papilles. Il y sera question de cuisine, de quêtes d’ingrédients auprès de personnages de contes célèbres, avec Blanche Neige et son Prince en maîtres de cérémonie. Les enfants liront, joueront et cuisineront des recettes faciles à faire, et bonnes à déguster. Et l’année se terminera sur « Mon garçon, ma fille » un texte écrit par Kouam Tawa, auteur camerounais qui parle avec amour de la paternité et pourquoi préférer une femme à plusieurs, une fille à un garçon, dans un pays d’une toute autre culture que la nôtre. L’illustrateur pressenti est Fred Sochard.

Et puis… et puis… encore le HTML avec la conversion d’au moins 12 livres du catalogue.

*en espérant qu’il le reste !

Ça y est… la rentrée, c’est fait ! Avec elle les emplois du temps et les cahiers de texte où noter les tâches (« devoir » c’est trop moche, mais tâche ce n’est guère mieux !) vont ponctuer l’année de rendez-vous, événements et autres réjouissances ! Je vous dévoile sommairement les nôtres, sachant que je reviendrai avec force détails dès que l’actualité le nécessitera !

Pour commencer, les nouveautés à paraître :

Le 11 septembre sortira « Le prince de Venise » collection Histoires à Lire. Ecrit par Christophe Loupy (La petite flamme et Les deux rois, la sorcière et la sage), ce conte nous relate la quête absurde d’un prince frivole suite à la découverte d’une noix magique qui exauce tous les vœux de celui qui la tient dans sa main. Les illustrations sont de Bérengère Le Gall (Chacun cherche Papy), Ivan Timsit anime (et il le fait toujours très bien) et Jean-Marco Montalto raconte.

ECRAN_03_2_colo
Bernardino et Luigi
ECRAN_05_2_colo
Bernardino et le vieil homme

En novembre (le 13 si tout va bien) « Une botte pour deux » dans la collection Histoires à jouer a été écrite par Sophie Belin. Les illustrations et animations sont de Anne-Sophie Gousset (Zila et le chevalier). Cette histoire de princesses qui ne sont pas toutes des potiches et d’un roi aux idées sombres qu’il faut marier au plus vite, devrait aussi être publiée sous forme d’application.

Un décor de conte de fées
Un décor de conte de fées

Fin janvier, nous serons en 2016 et j’aurai une décennie de plus (nom d’une souris !), « Nasreddine Hodja » revient avec son chat nous délecter de 3 nouveaux contes. Les textes et illustrations sont toujours de Marjorie Vial Topsy.

Le bol de lait
Le bol de lait
La bonne recette
La bonne recette
Nasreddine et les villageois
Nasreddine et les villageois

En avril, je vous emmènerai une nouvelle fois au cirque faire la connaissance du clown Rigoletto et de l’odieux Magior, un magicien à la très grosse tête ! Ecrit par Nicolas Gerrier et illustré par Romain Egea (Antiproblemus veut sauver la terre« La grosse tête de Magior » donnera l’occasion de reparler  de modestie. Le talent (même pour le plus grand magicien du monde), ne donne pas tous les droits ! Un livre numérique de la collection Histoires à jouer.

Rigoletto le clown et Magior le magicien
Rigoletto le clown et Magior le magicien

On terminera l’année (scolaire) avec notre troisième Histoire d’Ecole avec Lecture Jeunesse et le collège Valmy (après Une île juste parfaite et Troubles). Celle-ci clôturera le cycle entamé en 2013.

Cinq livres numériques sont donc en production, à des étapes différentes du processus de fabrication. Dans le même temps, pour valoriser le travail des auteurs et illustrateurs, salons, formations et ateliers en bibliothèques et écoles se succèderont. Ces quatre prochains mois, La Souris Qui Raconte sillonnera l’hexagone, de Carpentras à Chalon-sur-Saône en passant par Grenoble, sortira de ses frontières direction Beyrouth et ne manquera pas de revenir à Montreuil pour la quatrième année consécutive.
Enfin le 29 octobre à la médiathèque Robert Desnos de Montreuil, j’invite les bibliothécaires qui le souhaitent à venir me rencontrer à l’occasion d’une matinée organisée par Fontaine O Livres.

C’est tout pour le programme connu à ce jour… et vive l’inconnu !


Il s’en est passé des choses sur le web en 5 ans.

Cela fait maintenant quelques mois que l’équipe d’Acrofish planche sur le prochain site LSQR. En 2010 déjà, l’agence avait réalisé le très beau site que vous pouvez encore visiter pendant quelques jours (semaines ?). Même si je n’ai toujours pas à en rougir et que l’on me complimente encore sur son graphisme, cette version, vieille de 5 ans, avait vraiment besoin d’un relooking.
En 5 ans, HTML 5 a commencé à s’imposer comme un standard du web et le « reflowable » (entendez par là qu’il s’adapte aux différents formats des supports de lecture) est devenu incontournable.
Comme le site de La Souris Qui Raconte est bien plus qu’une vitrine, nous avons mis les petits plats dans les grands, et au passage, j’ai un peu cassé ma tirelire ! Déjà anorexique en cette période de reddition des droits d’auteurs ! Mais voilà, quand on aime, on ne compte pas… !
Vous découvrirez donc un site sur lequel, j’espère, vous aspirerez à revenir, alimenté tous les deux mois environ de livres inédits en Flash (parce que Flash pour l’interactivité c’est bien mieux que HTML) lisibles sur tablettes avec un navigateur spécifique (cf article Flash et tablettes ça le fait). La bibliothèque LSQR est, et reste, unique, et vous ne trouverez rien de semblable ailleurs. Les textes littéraires, les images animées, les clics interactifs, les lectures impliquées, méritent que vous vous y perdiez un peu, avant d’y conduire vos enfants, pour lire et découvrir avec eux des ouvrages formidables. L’équipe LSQR, ses auteurs, ses illustrateurs, animateurs, conteurs, participe à l’unicité de cette offre remarquable à bien des égards.
Les extraits gratuits subsistent bien sûr avec un gros changement… tout de même ! Plus d’achat à l’acte, mais 3 formules d’abonnement, un mois, six mois, un an ! A tout petit prix ! Une nouveauté encore, les Audiobooks, au nombre de 6 comprenant un certain nombre de titres lus, seulement à écouter, mais qui complèteront parfaitement les abonnements pour toutes les périodes de transhumance, ou hors connexion. Enfin, les collectivités seront à l’honneur avec la mise à disposition de fiches « ateliers » pour tous les livres LSQR publiés sur tablettes.

IMAGE NOUVEAU SITE

Allez… encore quelques jours (semaines ?) et je vous montre le bas !