Les salons professionnels ne sont pas légion, alors lorsque j’ai été sollicitée pour Intertice Edition 2015, carrefour des usages pédagogiques, par Canopé 78, je ne me suis pas faite prier !

Table LSQRCe n’est évidemment pas de la responsabilité de l’organisation (au top) si le soleil brillait fort ce mercredi 8 avril sur l’énOOOrme médiathèque des Mureaux, dans le 78. Et le soleil, ça n’aide pas à déplacer les enseignants ! L’événement était pourtant attractif avec un focus particulier sur la « Littérature de jeunesse et numérique ». Les éditions Nathan et Hachette étaient représentées. Mais aussi la très jolie maison d’édition La Dentellière, l’association Les Incorruptibles ou encore d’autres éditeurs de contenus numériques que La Souris Qui Raconte avait croisés lors de rencontres similaires. Nous étions donc une quinzaine d’exposants, installés dans un espace dédié, prêts à en découdre avec les visiteurs avides de connaissance ! Sauf que… neni… point de visiteurs ! Quant à l’avidité, les gourmandises de Pâques étaient peut-être encore trop présentes dans les estomacs !

Un vaste espace modulé par thématique
Un vaste espace aménagé par thématiques

Le matin, un atelier conférence sur le thème de la pédagogie inversée a fait le plein et augurait des visites ultérieures, vers midi, dans l’espace des exposants ! Par ailleurs le programme, que j’épluche en rédigeant mon billet, ne dément pas ce à quoi on pouvait s’attendre en étant présent sur l’événement. Un salon, fort d’une organisation impliquée, consciente des enjeux et ayant à cœur de remplir ses missions pédagogiques, mais cruellement boudé par les professionnels de l’enseignement. J’ai entendu beaucoup de choses pour justifier (et excuser) leur absence et la cause des nouveaux rythmes scolaires a été évoquée à plusieurs reprises. Je ne doute pas que chaque établissement du département ait été contacté et trouve dommage (pour ne pas dire inquiétant) un tel désintérêt. A l’occasion du lunch, servi sur le parvis de la médiathèque (et au soleil), on a pourtant vu quantité de personnes agglutinées devant le buffet. J’ai eu quelque espoir d’en retrouver certaines devant nos stands l’après-midi… eh bien non ! Comme une volée de papillons, elles se sont toutes égayées pour butiner ailleurs.

Je ne rentrerai pas plus à fond sur mon analyse de cette journée, dont l’organisation était exemplaire (je le redis), et regrette pour eux l’absentéisme du corps enseignant. Intérêt et curiosité n’ont pas été en mesure de supplanter le roi Soleil !

FLOC Production attire la foule
FLOC Production attire la foule
Un robot joueur de cartes
Un robot joueur de cartes

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *